Bilan de ce printemps – Partie 1

Comme il me semble loin le temps où, dès la dernière page d’un roman achevée, j’en rédigeais sans attendre le compte-rendu. Aujourd’hui, si je veux vous faire part de mes impressions de lecture, je suis obligée de remonter le temps d’une saison toute entière!

Avec une mémoire telle que la mienne, cela s’avère un vrai défi en soi, mais je vais tâcher de le relever car j’ai eu la chance de faire, ce printemps, de très jolies découvertes littéraires. En voici un premier aperçu!

N’hésitez pas à cliquer sur chaque titre afin de retrouver plus d’informations et d’autres critiques sur le site de Babelio.

 

Culottées, volumes 1 et 2, Pénélope Bagieu, Gallimard

  • Deux albums qui méritent résolument les éloges émis par la critique et la communauté de lecteurs.
  • Pénélope Bagieu dresse de vivants portraits de ces femmes d’exception, qui reçoivent enfin l’attention qu’elles méritent
  • Une lecture aussi captivante qu’inspirante: à quand le volume 3?

⋆⋆⋆⋆

Les Hauts de Hurlevent, tome 1, Yann Lepennetier & Edith, Delcourt

  • Une adaptation tout à fait dispensable. Passez votre chemin et relisez plutôt le roman d’Emily Brontë qui, lui, est une merveille.

S’enfuir : récit d’un otage, Guy Delisle, Dargaud

  • Cet album retrace l’interminable captivité de Christophe André, responsable d’une ONG qui fut retenu otage en Tchétchénie.
  • L’auteur fait le choix de nous immerger dans le quotidien de son personnage: la lecture est immersive, les jours sont longs, l’atmosphère est glaçante. Claustrophobes s’abstenir!
  • A découvrir pour l’originalité de son parti pris: c’est la première fois que je lis un témoignage sous forme de roman graphique.

⋆⋆⋆

Amour, Hanne Orstavik, Les Allusifs

  • Ce roman norvégien est étrange, froid et sombre comme la nuit durant laquelle il se déroule.
  • Il présente une écriture intéressante, et un univers presque onirique.

⋆⋆

Perséphone, Loïc Locatelli – Kournwsky, Delcourt

  • Cette bande dessinée jeunesse, à l’héroïne très attachante, se lit d’une traite.
  • J’ai particulièrement apprécié son univers néo-mythologique.
  • L’intrigue est sympathique et c’est avec plaisir que je retrouverais les différents personnages dans une éventuelle suite.

⋆⋆⋆

Conduite interdite, Chloé Wary, Steinkis

  • Ce roman graphique aborde le mouvement Women2Drive, qui prône le droit des femmes à prendre le volant en Arabie Saoudite.
  • Sur base de ce fait de société, l’auteur greffe une fiction avec des personnages qui manquent peut-être un peu d’épaisseur.
  • J’ai refermé cet album avec une impression d’inachevé… peut-être parce que le combat de ces femmes ne fait, lui aussi, que commencer.

⋆⋆⋆

Les suicidées, Val McDermid, Flammarion

  • Je ne lis jamais de romans policiers, mais le point de départ de celui-ci était alléchant: un tueur en série s’en prend à des féministes engagées et maquille ses meurtres en suicides inspirés par ceux de femmes illustres de l’histoire de la littérature.
  • Il s’agit de la suite d’Une victime idéale : l’intrigue est nouvelle, mais les enquêteurs ont un passé commun qui prend très largement le pas sur l’enquête.
  • J’ai trouvé les personnages stéréotypés, la résolution bâclée et le suspense inexistant. Quelle déception!

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, Celeste Ng, Sonatine

  • Cette lecture m’a happée dès sa toute première ligne: « Lydia est morte. Mais ils ne le savent pas encore.  » Je craignais dès lors que la suite ne me déçoive, et bien au contraire, ce livre est un tel coup de cœur que je ne cesse de le recommander autour de moi.
  • L’écriture est sublime, sans un mot de trop, et l’approche psychologique d’une finesse extrême. L’histoire, comme toutes celles qui abordent les relations familiales avec justesse, est bouleversante.
  • Ce premier roman définitivement prometteur confirme ma passion pour la littérature américaine contemporaine et ses plumes féminines tellement talentueuses.

⋆⋆⋆⋆⋆

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais, Sarbacane

  • Ce roman jeunesse a été l’une des stars de la communauté des lecteurs d’Instagram en ce début d’année et c’est donc à force d’en lire les critiques enthousiastes sur la toile que j’ai cédé à mon tour.
  • Roman d’amour, roman en vers, ce roman moderne n’est cependant jamais mièvre.
  • Et il m’a touchée plus que je ne l’aurais pensé. Il a résonné profondément en moi.

⋆⋆⋆⋆

divider flower

A bientôt pour la suite de ce bilan de lecture!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s